La pratique sportive est un droit et une source d’épanouissement aussi bien pour les personnes valides que pour les personnes en situation de handicap. D’ailleurs, il existe même des activités sportives accessibles aux personnes handicapées que l’on appelle handisports. Mais, il faut noter que chaque handisport doit être adapté au niveau de handicap de la personne. Ce que vous devez savoir.

Le sport pour les malentendants 

Ne croyez pas que les personnes malentendantes se limitent à choisir entre deux ou trois sports. En France, au sein même de la fédération française handisport, les sportifs sourds ont accès à plusieurs disciplines comme l’athlétisme, le cyclisme, le bowling sourd, le tennis de table, les arts martiaux, etc.

Le sport pour les malvoyants

Les personnes en déficience visuelle ont également l’embarras du choix pour les activités physiques. On peut citer la marche, le vélo d’appartement, la danse… et certains sports sont même reconnus aux jeux paralympiques comme l’athlétisme, la natation, le torball, le goalball et le judo. Certes, l’apprentissage peut être long, mais avec un accompagnateur valide, la médaille d’or est à portée de main.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sport pour les handicapés physiques

Aussi importants que les bénéfices sociaux (relation, intégration…) et psychologiques (estime de soi, image personnelle…), les bénéfices physiques des handisports visent particulièrement un objectif thérapeutique pour la rééducation des personnes handicapées. Ainsi, le netball, le basket-ball en fauteuil roulant, le foot ball en fauteuil électrique, le tir aux armes, la sarbacane, la boccia… ont été organisés.

Le sport pour les handicapés intellectuels

La pratique sportive chez les personnes atteintes d’un handicap mental et psychique devrait constituer une véritable prescription médicale à réévaluerrégulièrement. En effet, cela permet de connaitre les véritables bénéfices ainsi que les risques de la pratique. Bien que les déficients mentaux ont été exclus des jeux paralympiques en 2000, ils ont fait leur grand retour en 2012 en se limitant à trois disciplines dont la natation, le tennis de table et l’athlétisme.